[Séance plénière du 21 janvier 2016] Intervention de Eddie Ait sur la Charte pour une nouvelle éthique politique en Ile-de-France

Madame la Présidente,

Pour beaucoup et depuis de très nombreuses années, le système politique français traditionnel apparait malade et à bout de souffle. Crise démocratique, défiance, tentation fasciste, et abstention guettent.

Lorsque l’on demande aux citoyens ce qu’il faudrait faire pour qu’ils retrouvent confiance dans la politique, certaines idées reviennent de façon récurrente : des élus plus à l’écoute des citoyens, des réalités et des solutions de terrain, des élus au service de l’intérêt général et non de leur propre carrière, des élus qui font preuve d’exemplarité et qui ne cumulent pas.

Pour un élu, devenir encore plus éthique est un processus indispensable pour répondre aux attentes toujours plusélevées des citoyens.

Être un élu, c’est à la fois avoir le privilège de compter sur leur confiance et assumer la responsabilité de déterminer les priorités et les actions qui permettront le développement et le mieux-être de leur communauté.

Alors, aujourd’hui, et conformément à vos promesses électorales, vous présenter à notre assemblée régionale une « Charte pour une nouvelle éthique politique en Ile-de-France ».

Le Groupe RCDE considère nécessaire de rehausser le lien de confiance qui s’est érodé entre élus et citoyens. Oui, la moralisation devient une exigence de plus en plus partagée.

Selon de récents sondages, 85 % des Français estiment que leurs dirigeants politiques ne tiennent pas compte de leur avis et ils ne sont plus que 1 % à ressentir du respect pour leurs représentants.

Mais ce qui nous est proposé aujourd’hui n’est pas à la hauteur du défi qui s’impose à nous tous. Une Charte éthique ne peut avoir qu’un seul objectif : permettre à l’élu de jouer son rôle de leader éthique et ainsi, de bénéficier d’unemeilleure reconnaissance de son travail et de son engagement.

Ici, tout le contraire : suspicion, populisme et démagogie. L’élu est montré du doigt et l’engagement politique est dévalorisé.

L’opposition a été exclue de la rédaction de la Charte. Elle nécessitait au contraire une co-élaboration.

Alors, de nombreux amendements ont été déposés. Ils visent clairement à donner du sens à une « Charte » qui en manque.

Noussouhaitonsqu’ilsvousfournissentl’occasion d’aiguiser encore davantage vos réflexeséthiques et qu’ils entraînent par leur adoption la valorisation du rôle de tous les élus du Conseil régional d’Ile-de-France.

Je vous remercie.

Une réflexion sur “[Séance plénière du 21 janvier 2016] Intervention de Eddie Ait sur la Charte pour une nouvelle éthique politique en Ile-de-France

  1. Pingback: Retour sur la première séance plénière du Conseil régional – Groupe Radical, Citoyen, Démocrate, Ecologiste et apparentés au Conseil régional d'Ile-de-France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s