[Séance plénière – 19 & 20 mai 2016] Intervention de Muriel Guénoux sur les mesures d’aides sociales dans les lycées privés.

CR 86-16 : Mesures d’aides sociales et de sécurisation pour assurer l’égalité de traitement des élèves du privé avec ceux du public. 

Madame la Présidente,

Madame la Vice-Présidente,

Avec ce rapport vous vous inscrivez dans la droite ligne du chemin tracé par Xavier Darcos quand il décida de s’attaquer à l’école publique gratuite et laïque symbole de notre République.

Vous avez programmé le démantèlement de l’école publique au profit du privé lors du vote du budget, rien ne devrait donc nous étonner. L’absence d’étonnement n’enlève rien au sentiment de révolte que provoque cette décision, une véritable mesure d’injustice sociale qui s’oppose au principe d’égalité.

Vous brandissez l’étendard de la liberté de choix d’enseignement des jeunes franciliens. Nous vous répondons : hypocrisie.  En réalité la liberté d’enseignement que vous défendez n’est rien d’autre qu’une mise en concurrence des établissements. Vous soutenez ainsi une privatisation progressive de l’école qui va à l’encontre de nos valeurs et de nos principes.

Au lieu de soutenir encore davantage les lycées publics, vous les pointez du doigt, expliquant que l’enseignement y est de moindre qualité et qu’il nous reviendrait d’offrir d’autres options aux parents pour l’éducation de leurs enfants. Ce n’est pas ça être républicain et en défendre les valeurs. Il est facile d’incriminer l’école publique et laïque, de la rendre responsable des maux de la société et de la décadence de l’enseignement quand on lui tourne le dos.

Ainsi vous videz les caisses de l’école publique, celle qui est gratuite et ouverte à tous, celle qui est laïque et qui ne pratique pas la sélection contrairement aux écoles privés dont vous remplissez les caisses.

Si nous ne remettons pas en cause la sécurisation des lycées privés, estimant que chaque citoyen et donc chaque lycéen doit être protégé, nous condamnons l’ensemble des autres propositions. Vous piétinez le travail d’une mandature, revenant sur une décision qui était pour nous emblématique, la fin des financements non obligatoires des lycées privés.

 

Défendre l’école publique gratuite et laïque c’est défendre une école pour tous. Et c’est ça la vraie liberté de l’enseignement c’est l’assurer au plus grand nombre et non de prévoir sa privatisation.

Ce n’est pas le combat des rétrogrades contre les progressistes ! Madame Pécresse vous faites des choix, des choix idéologiques, c’est votre droit mais ne prenez pas à parti les enfants. Vous parlez d’enfants, ce sont aussi les nôtres, mais aussi des citoyens en devenir.

 

Oratrice : Muriel Guénoux

Prononcé le 20 mai 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s