[AFP] La Région IDF va élaborer un plan régional « anti-bouchon »

Paris, France | AFP | jeudi 22/09/2016 – 21:19 GMT+2 | 407 mots

 

La Région Ile-de-France veut lutter contre « la congestion des routes » en élaborant un « plan anti-bouchon » qui verra le jour début 2017, et dont « le lancement de l’élaboration » a été acté jeudi.

Aucun budget n’a été précisé jeudi pour ce plan, dont le contenu va faire l’objet de concertations, mais la présidente de la Région Valérie Pécresse (LR) a indiqué dans la presse que le conseil régional investirait pour cela 200 millions d’euros.

Elle a notamment évoqué la possibilité d’aménager les bandes d’arrêt d’urgence sur les autoroutes, d’expérimenter des files dédiées au covoiturage, de réduire la vitesse autorisée aux heures de pointe, ou de développer un « guidage intelligent en temps réel ».

« La volonté de la Région c’est de réinvestir la route », a expliqué en séance le vice-président chargé des transport, Stéphane Beaudet (LR). « Nous voulons lutter contre les bouchons pour faciliter la vie de millions de nos concitoyens obligés de prendre leur voiture » et « parce que l’un des premiers pollueurs ce sont les embouteillages », a-t-il dit.

Mais avec les voitures « propres » ou « autonomes » par exemple, « la route va devenir plus attractive que les transports en commun », a estimé M. Beaudet.

Les écologistes ont voté contre, dénonçant « une véritable remise en cause d’un choix d’urbanisme qui avait pour ambition de limiter les transports pendulaires ».

PS, FN, Front de gauche et Radicaux de gauche se sont abstenus.

Pour le FN, le rapport est « mal ficelé, sans substance ». Le groupe a notamment souligné la nécessité de renforcer le covoiture, de mettre en place des parking-relais gratuits aux abords des gares, ou d’investir sur « les voitures à pile combustible à hydrogène ».

Le PS a dénoncé une « vision toujours plus étriquée de la question des mobilités, opérant un saucissonnage des sujets – plan anti-bouchons, plan bus, plan vélo, voies sur berge », et a regretté que l’environnement soit « le grand absent de cette délibération ».

Pour le Front de gauche, c’est « un retour en arrière » avec le « tout voiture », soulignant l’absence d’un grand plan d’ensemble incluant notamment « fret ferré et fluvial ».

Les Radicaux de gauche ont déploré le manque de « proposition concrète à même de réduire substantiellement la congestion routière en Ile-de-France », dénonçant en particulier « une ode à l’automobile ».

Du côté de la majorité, le Modem a demandé que tous les projets de développement de l’infrastructure routière « fassent, au préalable, l’objet d’une étude d’impact sur la qualité de l’air », appelant « à la vigilance » pour que cela n’occasionne pas « un report modal vers la voiture ».

caz/dch/jcc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s