[RESF 78] 6 jeunes des Yvelines ont été parrainés. 6 histoires difficiles, 6 situations emblématiques.

Le 14 décembre 2016, lors du parrainage devant le Conseil régional d’Ile-de-France, des Conseillers régionaux se sont engagés à les accompagner jusqu’à leur régularisation.

Ce mercredi 14 décembre une cinquantaine de jeunes d’Île-de-France, ont été parrainés par des conseillers régionaux. Suite au refus de Valérie Pécresse de mettre à disposition une salle, la cérémonie a eu lieu devant les locaux du conseil régional à Paris.

Le beau temps était présent. Beaucoup de rencontres émouvantes entre l’élu et le jeune qu’il parrainait, des sourires retrouvés, des échanges quant à l’avenir ensemble jusqu’à la régularisation.

Comme prévu, 6 jeunes des Yvelines ont été parrainés. 6 histoires difficiles, 6 situations emblématiques.

Lycéenne à Saint-Germain-en-Laye – 14 ans et en seconde

Congolaise – arrivée en France depuis 3 ans avec son père en danger car la Préfecture a refusé à son père, débouté d’asile, de déposer un dossier en tant que père d’enfant scolarisée

Parrainée par Ghislaine Sénée

Notre demande : que son père soit régularisé

Lycéen à Saint-Germain-en-Laye

Mineur isolé pris en charge par l’aide sociale à l’enfance

Risque de se retrouver à la rue à ses 18 ans, dès janvier 2017, tout en restant lycéen

Parrainé par Mounir Satouri

Notre demande : que le Conseil Départemental accepte de le soutenir dans son projet de formation (poursuivre ses études avec le soutien de ses enseignants) : signer un contrat jeune majeur + l’accompagner dans ses démarches vers la Préfecture pour sa régularisation.

Un jeune isolé sénégalais, victime de la « triple peine »

Il est arrivé en France en août 2014 après « un voyage » de 18 mois

Il a vécu sous le métro à la Chapelle jusqu’au démantèlement du campement en mai 2015

Comme il était bénévole à la Croix Rouge, il s’est vu refuser une prise en charge par l’ASE car « pas isolé », puis un refus de scolarisation donc ne peut pas être régularisé sur la base de sa formation.

Parrainé par Benoît Hamon

Notre demande : qu’il soit régularisé « à titre humanitaire »

Lycéenne à Guyancourt

Refus de la Préfecture de régulariser sa situation avec obligation de quitter le territoire

Brésilienne vivant avec sa grand-mère depuis son arrivée, à l’âge de 16 ans, en août 2014

Parrainée par Sandrine Grandgambe

Notre demande : que son dossier soit réétudié à la lumière de la circulaire Valls du 28 nov 2012 et qu’elle obtienne son titre de séjour.

Lycéen à Porcheville

Arrivé avant 17 ans et ne connaissant pas ses droits à la formation, il n’a été scolarisé qu’après 18 ans. Après 10 mois, soutien de son lycée et nos interventions, il a pu officialiser son dépôt de dossier fin août et a entre les mains un récépissé.

Parrainé par Ramatoulaye Sall

Notre demande : qu’il obtienne un titre de séjour rapidement qui lui permette de poursuivre sa formation en accord avec ses enseignants.

Un jeune mal-entendant, en formation dans un EMPRO

En France depuis maintenant 6 ans chez sa sœur.

Il a reçu un refus de titre de séjour car il a été mal conseillé. Il a déposé un dossier pour soin, alors qu’il aurait pu revendiquer sa situation de jeune en formation.

Parrainé par Eddie Aït notre demande : qu’il obtienne un titre de séjour qui lui permette de finaliser sa formation en accord avec ses enseignants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s