Budget IDF: majorité et opposition s’affrontent sur la culture

Paris, France | AFP | mercredi 25/01/2017 – 15:16 UTC+1 |

Les élus du conseil régional d’Ile-de-France se sont affrontés mercredi sur le budget culture pour 2017, en hausse selon la majorité, mais synonyme de casse sociale pour l’opposition.

Le budget Culture est « en hausse significative » avec un montant global de 93,042 M d’euros pour 2017, soit une augmentation de 12% depuis 2015, et de 4% depuis un an, a expliqué la vice-présidente en charge de la culture, Agnès Evren.

Elle a notamment insisté sur la « priorité » de la région « pour l’éducation à l’art et à la culture dans les lycées », la mise en place de boites à livres dans les gares, la création d’un fonds photographique et audiovisuel, le soutien « à la jeune création » ou encore l’augmentation « historique » du fonds d’aide à la création cinématographique.

Le FN a dénoncé « un budget de pénurie de travail et de pénurie d’ambition », soulignant que « ce qui ne manque pas, c’est l’enfumage », dénonçant des « transferts de lignes comptables ».

L’opposition de gauche y a vu surtout « des arrangements comptables pour un projet fortement idéologique » (Radicaux de Gauche), et le Front de Gauche a déploré « des crédits non consommés » en 2016.

Les écologistes ont déploré « une sorte de pastiche sous stéroïdes du film +Le Bon, la Brute et le Truand+ », avec un Bon « qui fait beaucoup de gonflette et pas mal de com' », une Brute qui « supprime » des organismes associés et un Truand « qui veut faire croire à tout le monde que le budget culture est en augmentation, alors que celui-ci ne fait que baisser depuis votre arrivée à la région ».

Ils ont également dénoncé la réduction de budget de plusieurs organismes associés en charge d’actions culturelles, qui risquent d’entrainer la disparition de plusieurs d’entre eux, comme le Festival d’Ile-de-France, dont la fermeture est déjà actée après 40 ans d’existence, ou l’Ariam, chargé de la formation artistique des enseignants, dont plusieurs salariés ont assisté à la séance du conseil régional.

« Une casse pure et simple, un vaste plan social dans le secteur culturel », a dénoncé le PS. 

Mme Evren a répondu qu’il s’agissait d’une promesse de campagne: « donner moins d’argent pour les frais de structures et plus de moyens en direct, pour les acteurs et les actions culturelles ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s