[AFP] La région IDF adopte son compte administratif 2016, interprétations divergentes majorité-opposition

Paris, France | AFP | jeudi 18/05/2017 – 18:19 UTC+2 | 365 mots

La région Ile-de-France, présidée par Valérie Pécresse (LR), a adopté jeudi son compte administratif 2016, objet d’interprétations contradictoires entre la majorité, qui y a vu « le reflet de la parole donnée », et l’opposition, qui a dénoncé un budget « sous exécuté ».

Le compte administratif 2016, établi par rapport au budget annoncé et voté en avril 2016, permet de vérifier ce qui a été véritablement dépensé par l’exécutif.

« Nous avons pu mettre rapidement en place nos engagements », a déclaré Stéphane Salini, vice-président en charge du budget, évoquant un montant de dépenses réalisées, qui s’est établi à 4,724 milliards d’euros, pour un total de recettes de 4,862 mds. L’exercice 2016 s’est clôturé sur un résultat cumulé positif de 141 millions ».

Selon lui, l’exécution du budget s’établit à 94,9% des crédits votés.

« Nous avons plus investi, mieux budgété nos dépenses par rapport à nos recettes, notre budget est plus sincère », a fait valoir M. Salini. La nouvelle majorité régionale a régulièrement reproché à l’ancienne majorité socialiste « un budget en trompe-l’oeil », qui était « affiché et voté », puis une partie « immédiatement gelée ».

Mais le Parti socialiste a pointé « une baisse de 4,3% de l’investissement par rapport à l’année dernière ». « Ce n’est pas une relance de l’investissement. Vos premiers résultats ne sont pas à la hauteur des promesses », a lancé le chef de file du groupe, Carlos Da Silva.

« Vous ne pouvez pas masquer que les investissements en crédits de paiement baissent de 90 millions », a insisté Mounir Satouri, pour le groupe écologiste, estimant que pour l’investissement dans les transports, « 2016 aura été la pire année depuis 2011 ».

Pour le Front de gauche, ce compte administratif « est marqué par le sceau de l’austérité. Les coupes ont été sévères pour tous les partenaires régionaux à l’image du monde associatif qui a victime d’une saignée de 81 millions d’euros ».

« Sur les transports, sur l’emploi et la sécurité, priorités annoncées à grand renfort de communication pendant la campagne, le compte n’y est pas », ont dénoncé les Radicaux de gauche.

« On est loin de la région ambitieuse promise par Valérie Pécresse », a dénoncé Wallerand de Saint Just, pour le FN, pour lequel ce compte administratif permettait « de voir que son programme n’est pas appliqué ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s