[CdP] Ile-de-France : Juliette Espargilière dénonce une politique environnementale de façade

Le Conseil régional d’Ile-de-France siège pour la dernière fois de l’année les 18, 19 et 20 décembre afin de voter la proposition de budget 2018 de Valérie Pécresse.

Les élus du Groupe Radical, Citoyen, Démocrate, Ecologiste et Centriste (RCDEC) – Le rassemblement, ont pris la parole pour dénoncer les échecs dont est comptable l’exécutif régional en matière d’environnement et d’énergie : inefficacité du traitement des déchets, absence d’exécution pour le programme chaudières à bois, réduction de 50 % des aides à l’acquisition de véhicules propres pour les artisans franciliens. L’abandon par la Région du programme « Habiter mieux » mis en oeuvre de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), que notre collectivité finançait à hauteur de 6 millions d’euros, constitue également un des gros points noirs de ce budget.

Pour Juliette Espargilière, oratrice du Groupe RCDEC – Le rassemblement : « La Région doit faire preuve de plus de d’ambition dans son action environnementale et abandonner les postures convenues. Peu de réalisations concrètes sont en réalité entreprises pour impulser la transition écologique sur le territoire francilien. Ce budget 2018 n’est pas à la hauteur des défis à venir. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s