[Question écrite]Projet de soutien financier européen aux collectivités locales accueillant des réfugiés : pour une première expérimentation en Île-de-France.

                                                                                                                           Paris le 17 avril 2018,

Madame la ‎Présidente,

Lors de son discours au Parlement Européen ce mardi 17 avril, le Président de la République a proposé de créer « un programme européen qui soutienne directement financièrement les collectivités locales qui accueillent et intègrent les réfugiés ».

Cette proposition nous paraît cohérente économiquement et politiquement. A l’heure où nos collectivités témoignent de difficultés pour financer l’accueil des réfugiés, notamment l’aide sociale à l’enfance pour l’accueil des mineurs isolés étrangers, cette initiative est la bienvenue.

Première région d’Europe, terre d’immigrations et de solidarités, la Région Île-de-France doit prendre sa part dans l’effort que constitue l’intégration des réfugiés. Les grandes régions européennes, par leur connaissance des territoires et leur capacité d’entraînement et d’intégration, forment l’échelon le plus cohérent pour la répartition des refugiés, et la coordination de leur accueil au niveau européen.

L’allocation de fonds européens pour l’accueil des réfugiés constituera une source pérenne de financements, et un signe politique envers les territoires. Elle permettra une visibilité accrue de l’action de l’Union Européenne dans nos régions, renforçant le sentiment d’appartenance à l’Union de nos concitoyens.

Alors que vous regrettez fréquemment l’absence de soutien financier et structurel pour l’accueil des réfugiés dans notre Région, une opportunité se présente. Celle d’une contribution de l’Union Européenne à destination des échelons locaux, dont les régions. Celle d’une approche plus concertée de la répartition des réfugiés entre les territoires.

Si la réécriture des Règlements Dublin sur l’asile prendra plusieurs années, cette idée d’un programme européen forme une première étape. Nous ne devons pas passer à côté d’une telle initiative, en particulier lorsqu’elle est portée par la France.

Madame la Présidente, comptez-vous soutenir et accompagner la démarche du Président de la République ? Êtes-vous prête à vous engager auprès de l’Union Européenne et de l’Etat pour expérimenter un tel dispositif en Île-de-France ?

                                                                                                                                      Eddie Aït

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s