[Tribune] 5 priorités pour redonner du pouvoir aux citoyens Européens dans l’UE

Le huffingtonpost.fr

Mercredi 9 mai 2018

Quand Moscou empoisonne certains de ses ressortissants réfugiés au Royaume-Uni, Westminster sait qu’elle peut encore compter sur l’Union européenne pour faire pression sur la Russie.

Quand Washington déclenche une guerre commerciale contre les exportations d’acier, Berlin sait qu’elle peut jouer l’Union dans le rapport de forces transatlantiques.

Quand Ankara veut forcer Bruxelles à reprendre son processus d’adhésion européenne, tous les États membres savent qu’ils peuvent faire bloc pour négocier avec ce partenaire crucial dans la lutte contre le terrorisme.

Derrière chacune de ces réalités diplomatiques, n’oublions jamais l’essentiel que résumait si bien Jean Monnet: avec l’Europe « nous ne coalisons pas des États, nous unissons des hommes ».

Cette vision extraordinaire qui animait les pères fondateurs après guerre doit trouver un second souffle aujourd’hui, dans l’esprit de la formule de Jean Monnet. Ainsi est venu le temps des refondateurs, de ces filles et ces fils de la génération Erasmus qui ont grandi avec cette formule de Rousseau « jamais projet plus grand, plus beau, ni plus utile n’occupa l’esprit humain que celui d’une paix perpétuelle et universelle entre les peuples de l’Europe ».

Après la paix, l’Union s’est appliquée à assurer à chacun la prospérité. Ce chantier est loin d’être terminé et s’y ajoute le chantier de la citoyenneté européenne… alors que les Européens se sentent dépossédés de leur souveraineté.

La majorité présidentielle s’est lancée dans la Grande Marche pour l’Europe afin de pouvoir connaître les aspirations des Français pour construire une Europe qui protège.

Le président de la République a, quant à lui, mis en marche 25 autres États membres pour des consultations citoyennes qui permettront de mieux connaître ce que les citoyens européens attendent de l’Union.

Cet esprit civique, qui s’exprime pleinement en France et, à travers l’Union, depuis la France, c’est l’esprit du temps. Le XXIe siècle sera citoyen ou ne sera pas. L’Union, si utile qu’elle soit, ne saurait progresser sans les 440 millions de personnes qui la constitueront après le départ du Royaume-Uni.

Ses priorités sont claires pour restaurer la souveraineté des Européens.

  1. Assurer une totale sécurité à ses concitoyens : sécurité contre le terrorisme, pour leurs données personnelles, pour ses frontières ;
  2. Défendre sur la scène internationale notre modèle de développement durable qui sera la clé de la paix et de sa réussite économique et sociale pour les décennies à venir ;
  3. Investir autant que nécessaire pour que l’Euro soit une réussite économique profitant au plus grand nombre, réduisant les inégalités entre, et au sein, des États européens ;
  4. Porter au plus haut l’ambition culturelle européenne qui distingue notre projet de civilisation multiculturel de tous les autres — ainsi que l’incarne Erasmus ;
  5. Construire les champions européens de l’industrie des données tout en portant un modèle économique toujours respectueux de nos libertés fondamentales.

Pour y parvenir, nous faisons confiance au président de la République, Emmanuel Macron, qui réforme pour restaurer notre crédibilité. Et en ce jour de Fête de l’Europe, nous espérons qu’avec Allemagne, puis toute l’Union, nous pourrons refonder l’Europe : construire une Europe souveraine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s