[Communiqué de presse] Décharges sauvages : le groupe RCDEC au Conseil régional demande au Préfet de la région Île-de-France de prendre des dispositions rapides pour lutter contre les décharges sauvages

Alors que le problème des décharges sauvages en Île-de-France ne fait que s’aggraver, Eddie Aït, Président du groupe Radical, Citoyen, Démocrate, Écologiste et Centriste (RCDEC), a interpellé le Préfet de la région Île-de-France Michel Cadot à ce sujet le jeudi 31 mai 2018 lors de la séance plénière du Conseil régional.

Insistant sur la part de responsabilité de l’État dans la gestion de cette crise, et sur l’urgence de la situation, Eddie Aït a demandé à Michel Cadot quelles mesures rapides il comptait mettre en place pour résoudre le problème.

Les déchets sauvages peuvent représenter jusqu’à un cinquième du volume de déchets collectés dans les circuits traditionnels chaque année en Île-de-France, soit 20 à 25 kilos par habitant et par an, avec des coûts de prise en charge élevés, allant de 7 à 13 euros, par habitant et par an. À Carrières-sous-Poissy, ce ne sont pas moins de 8 000 tonnes de déchets – certains contenant de l’amiante – qui s’étendent sur 30 hectares de l’ex-plaine maraîchère.

Le président du groupe s’est fait l’écho des préoccupations des franciliens : « Les décharges sauvages mettent en péril l’environnement et la santé des franciliens. Les collectivités sont mobilisées mais ont besoin de soutien à court et moyen termes. Nous saluons les mesures du gouvernement pour favoriser l’économie circulaire et de fait, la réduction des déchets, mais nous n’avons plus le temps d’attendre. »

Dans sa réponse, Michel Cadot s’est engagé à travailler au renforcement des réseaux de déchetteries tout en augmentant les contrôles et sanctions contre les dépôts sauvages dans le cadre des futures évolutions législatives. Il a également insisté sur la nécessité de trouver de nouveaux mécanismes de financement de l’économie circulaire. Des annonces qui vont dans le bon sens pour le groupe RCDEC qui sera particulièrement attentif quant à leur mise en œuvre.

 

Vous trouverez ci-dessous le texte intégral de la question posée par Eddie Aït, président du groupe RCDEC, au Préfet de la région Île-de-France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s