[Communiqué] Travaux d’été sur le RER A : Eddie Aït, président du groupe RCDEC au Conseil régional d’Île-de-France demande des compensations financières pour les usagers

Le groupe Radical, Citoyen, Démocrate, Écologiste et Centriste (RCDEC) s’inquiète de l’impact qu’auront les travaux de juillet et d’août 2018 sur les branches Cergy et Poissy du RER A, compte tenu de leur ampleur et de la fréquentation de ces lignes.

Pour Eddie Aït, Président du groupe RCDEC et membre de la commission transport et mobilités, « les travaux entrepris conjointement par la RATP et la SNCF, qui à terme permettront certes un meilleur accueil des usagers de la ligne la plus empruntée d’Europe, sont actuellement un véritable point noir pour les Franciliennes et Franciliens qui empruntent cette ligne. Vu les conditions particulièrement difficiles auxquelles ils sont confrontés, un geste financier de la part des exploitants des lignes ferroviaires impactées serait le bienvenu ».

Alors que la gare de Cergy-le-Haut est fermée depuis le 14 juillet et ce jusqu’au 2 septembre, celle de Poissy se prépare à connaître elle aussi d’importants travaux nécessitant l’interruption du trafic du RER A du 28 juillet au 26 août. Cette quatrième phase de travaux s’annonce particulièrement difficile pour les usagers avec un allongement du temps de trajet pouvant aller jusqu’à 60 minutes pour la branche Poissy.

« Les campagnes d’information en amont et pendant les travaux ne sont pas à la hauteur des perturbations sur les trajets touchés et le rallongement du temps de trajet, pouvant aller jusqu’à 2 heures sur le RER E entre Paris et Tournan ne peut se satisfaire d’une promesse d’amélioration future » déclare Emmanuelle Cosse, conseillère régionale RCDEC et administratrice d’Île de France Mobilités (ex-STIF).

Le groupe RCDEC rejoint également les propositions portées par l’Association des Usagers des Transports (AUT) d’Île-de-France qui réclame un renforcement de la desserte sur la branche du RER A Cergy et l’amélioration de la signalisation entre Nanterre et Maisons-Laffitte, responsable d’une fréquence de passage inférieure aux besoins.

« La ligne entre Nanterre et Maisons-Laffitte, passage obligé des RER à destination de Cergy et de Poissy, est d’autant plus problématique qu’elle est soumise à un temps d’attente insupportable en gare de Nanterre-Préfecture. L’accès à un service de qualité et garantissant un lien rapide à la capitale pour les usagers de la branche RER A est également mis à mal par le projet de suppression de l’arrêt de Poissy » regrette Eddie Aït, conseiller municipal de Carrières-sous-Poissy.

Seul moyen de transport qui permet notamment aux Pisciacais et aux Carriérois de rejoindre le quartier d’affaires de la Défense, la suppression de l’arrêt de Poissy n’est pas acceptable pour Eddie Aït. Il s’associe aux mobilisations en cours pour obtenir le maintien de la liaison, d’autant que le prolongement du RER E vers Mantes-la-Jolie, Éole, ne sera effectif qu’en 2025.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s