Budget 2019: intervention sur l’annexe « Agriculture et ruralité »

Intervention de Viviane Romana au nom du groupe RCDEC – Séance plénière du Conseil régional – 17 décembre 2018
(seul le prononcé fait foi)

Madame la Présidente,
Madame la Vice-présidente,
Chers collègues,

Lors de la présentation du Pacte agricole en mai dernier, vous nous annonciez la révolution de l’agriculture en Île-de-France.

Il y aurait un avant et un après. Manifestement, l’après n’incluait pas de budget adéquat.

En lisant votre annexe, nous pourrions presque croire à une situation idyllique : hausse du budget de l’agriculture pour, je cite, « conforter la dynamique en faveur d’une agriculture résiliente, plus proche des Franciliens, respectueuse de l’environnement et pourvoyeuse d’une alimentation de qualité ».

[Des moyens en baisse]

Nous cherchons encore où se trouvent les moyens renforcés. Certes, nous constatons une hausse prévue en investissement de +12,66% des autorisations de programme.

Mais c’est bien la seule hausse que nous pouvons constater, le reste n’est que baisse : -19,2% en crédits de paiement, -3% en fonctionnement.

Depuis trois ans, l’agriculture et la ruralité auront donc vu leurs moyens diminués de près de 50%. La lecture de ces chiffres est édifiante. Quel crédit nous pouvons accorder à vos annonces face à de telles disparités entre votre discours et vos actes ?

 [Soutien aux zones rurales]

Prenons le soutien aux zones rurales. La seule nouveauté est l’apparition d’une ligne dédiée à la rénovation du bâti agricole, pour un montant de 600 000 euros.

Quel sera son impact réel ? Il serait regrettable qu’elle subisse le même sort que le dispositif de sauvegarde des commerces de proximité, dont la pertinence au regard de la situation de nos zones rurales n’est pas à démontrer, mais dont le taux d’exécution des crédits de paiement est très faible : 35,8%.

 [Agriculture bio, circuits courts et transition écologique]

Vous le savez, la COP 24 s’est achevée vendredi dernier.

Il en ressort que notre mobilisation à tous est indispensable si nous voulons réussir à honorer les engagements pris dans le cadre des Accords de Paris. Pour cela, l’action concrète, quantifiable et vérifiable, d’une Région comme l’Île-de-France en matière d’agriculture est indispensable.

Nous connaissons les leviers d’action : transition vers une agriculture raisonnée, encouragement des circuits courts, développement du BIO, fin des élevages intensifs et développement du bien-être animal.

Bien évidemment, cela passe par des moyens financiers adéquats.

Rien de tout cela dans votre Budget 2019.

Le soutien à l’agriculture biologique stagne.

Le soutien à l’agriculture périurbaine est un soutien de papier : les programmes correspondant ne sont exécutés qu’à 15,8% en AP et 7,4% en CPI.

Aucune ligne budgétaire consacrée au bien-être animal ou à la fin de l’élevage intensif n’est introduite dans votre proposition de budget malgré nos multiples interpellations.

Vous n’avez manifestement pas saisi l’ampleur de la tâche qui nous incombe et votre budget 2019 en est le reflet. Ce constat nous a mené à proposer des amendements visant à rectifier ce budget qui nous apparaît comme une erreur politique majeure face au défi environnemental.

Je vous remercie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s