Éducation : « Poissy : Marseillaise et uniforme dans la nouvelle école »

Article de Mehdi Gherdane, publié le 16 janvier 2019 dans Le Parisien.

Une école « Espérance banlieues » ouvrira à la rentrée à Poissy. Ces établissements proposent une éducation stricte et des valeurs de citoyenneté.

Discipline, uniforme, respect… C’est ce qui attend certains enfants de Poissy à la prochaine rentrée. Le réseau d’écoles « Espérance banlieue » doit en effet ouvrir un établissement en septembre prochain, boulevard de la Paix. Ce sera le troisième de ce type dans les Yvelines après Mantes-la-Jolie et Sartrouville.
Karl Olive : « Je n’ai aucune réticence à accepter son ouverture sur ma commune »

Ces écoles privées hors contrat proposent un enseignement rigoureux accompagné d’une discipline stricte : ici, on porte l’uniforme et pour éviter les polémiques sur les repas halal, sans porc, avec porc… chaque élève déjeune avec sa gamelle. Les effectifs sont réduits avec une moyenne de dix élèves par classes. Enfin, on enseigne la culture française, l’amour du pays et le respect du drapeau. Celui-ci est d’ailleurs levé tous les lundis matin au chant de La Marseillaise.

L’école ouvrira avec une classe de CP et une autre de CE1, juste en face de la villa Savoye, sur un terrain municipal. « J’ai appelé mes homologues de Mantes-la-Jolie et de Sartrouville qui m’ont dit que ça fonctionnait bien donc je n’ai aucune réticence à accepter son ouverture sur ma commune », indique Karl Olive, le maire (LR) de Poissy en réponse aux questions que ce genre d’école génère.

Pour Eddie Aït, « ces établissements semblent bien souvent n’être que des paravents d’une idéologie réactionnaire »

Car la nouvelle de l’ouverture de cet établissement a suscité des crispations, notamment dans la gauche locale. Le conseiller régional du secteur, l’écologiste Eddie Aït, s’inquiète par exemple que « ces établissements semblent bien souvent n’être que des paravents d’une idéologie réactionnaire, dénonce-t-il. Soutenu par la Manif pour tous, la quasi-totalité des membres du conseil d’administration d’Espérance banlieues est proche de ce mouvement ou des milieux traditionalistes. »

A ces débats, certains parents répondent par le pragmatisme et l’efficacité. « Moi, j’y suis favorable, confie un père de famille du Val-Fourré qui a scolarisé son fils dans le privé. On y retrouve la discipline et le respect qui ont disparu des établissements publics. Et ici, je suis sûr que mon enfant ne sera pas racketté dans la cour ou n’y entendra pas de gros mots. »

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s