[Question écrite] Sécurité sanitaire des denrées alimentaires en Ile-de-France

Dans une question écrite en date du 18 janvier, Eddie Aït, président du Groupe RCDEC, a interpellé Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d’Île-de-France, sur la sécurité sanitaire des denrées alimentaires consommées en Île-de-France.

Madame la Présidente,

Les scandales sanitaires se multiplient : Lactalis, Levothyrox, Depakine, les oeufs au Fipronil, la viande de cheval dans les plats préparés, mais également le Chlordécone. Nous ne distinguons plus ce qui est de l’ordre de l’erreur humaine ou de la malveillance volontaire au service d’intérêts économiques. Les périmètres de la sécurité sanitaire et de la santé environnementale viennent se chevaucher.

Une étude publiée en 2016 et menée par l’OCHA, le CERTOP et le CREDOC précise que l’inquiétude de nos concitoyens est élevée : 80% émettent des réserves sur la qualité des
légumes qu’ils consomment et la première de ces réserves porte sur l’utilisation de produits chimiques dans les cultures à 83%. L’incertitude et la méfiance portent en germe une crise de
confiance, une crise économique et une crise politique. Elle appelle des réponses et des actions de notre part.

Faciles et rapides à mettre en place, les actions à l’échelle locale sont immédiatement identifiables par nos administrés. La Région Ile-de-France doit être moteur dans ce mouvement de surveillance, de veille et de reprise en main du pouvoir des consommateurs. Au même titre que ce que la Région Nouvelle-Aquitaine a mis en place, elle doit favoriser les systèmes alimentaires territorialisés (SAT) avec la valorisation du mode de production agro-écologique et le développement de la consommation de produits issus de circuits courts.

Endiguer le mouvement général de défiance face aux pouvoirs publics passe aussi par un regain de confiance dans la sécurité sanitaire des denrées alimentaires. Le dernier scandale majeur qu’est « l’affaire Lactalis » accentue d’autant plus ce besoin qu’il concernait des nourrissons. De même, la collusion entre l’Agence européenne de sureté des aliments et le leader de l’agrochimie Monsanto quant à la dangerosité du glyphosate fait douter du rôle protecteur de nos institutions.

Rappelons également que les conséquences de la défaillance du contrôle des règlementations sanitaires et environnementales ont un coût. Cela se manifeste à travers la multiplication de maladies chroniques liées aux facteurs environnementaux dont le traitement pèse largement sur la Sécurité Sociale.

L’alimentation est un déterminant majeur de santé. Selon l’étude Global Burden of Disease de l’OMS, 15% de la mortalité en France est attribuable à l’alimentation. 3,5 millions de Français adultes, soit plus de 12% des adultes, n’ont pas accès à une nourriture saine et équilibrée en quantité suffisante. La dernière étude sur les habitudes alimentaires des Français de l’ANSES confirme que l’alimentation est un marqueur social important.

L’insécurité alimentaire a des causes diverses, sociétales et/ou individuelles, et concerne une population très hétérogène (familles monoparentales, chômeurs, travailleurs pauvres, jeunes non-qualifiés…). Elle ne touche pas que les ménages vivant sous le seuil de pauvreté. Chez les enfants, une mauvaise alimentation nuit au développement cognitif, mental et psychomoteur. Elle affecte notamment les capacités de concentration en classe et affaiblit le système immunitaire.

En mars 2017, vous vous engagiez à ce que 50% des aliments servis dans les cantines des lycées franciliens soit BIO d’ici 2025. Ne pensez-vous pas, Madame la Présidente, qu’il y a urgence à ce que cet engagement s’inscrive dans un calendrier plus court et une démarche plus exhaustive ?

Madame la Présidente, quelles mesures comptez-vous prendre pour améliorer la sécurité sanitaire des denrées alimentaires consommées par les Franciliennes et les Franciliens ?

Je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de ma très haute considération.

Eddie Aït
Président du Groupe RCDEC au Conseil régional d’Île-de-France
Conseiller municipal de Carrières-sous-Poissy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s