[Question écrite] Sur la desserte en transports en commun du quartier d’affaires La Défense en général et sur la saturation de la Ligne 1 en particulier

Dans une question écrite en date du 5 février 2019, Eddie Aït, président du Groupe RCDEC, et Emmanuelle Cosse, conseillère régionale et administratrice d’Ile-de-France Mobilités, ont interpellé Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d’Île-de-France, sur la desserte en transports en commun du quartier d’affaires La Défense en général et sur la saturation de la Ligne 1 en particulier.

Madame la Présidente,

Aux heures de pointe, quand la grande majorité des travailleurs prennent les transports, le quartier d’affaires de La Défense est une fourmilière humaine. Plus de 100 000 personnes rejoignent leur lieu de travail tous les matins entre 8h30 et 9h30. Le quartier est au bord de la saturation.

La construction de la tour Link, de 244 mètres, dans ce même quartier, projet dont l’enquête publique se termine le 15 février 2019, suscite donc des inquiétudes légitimes chez les Franciliennes et les Franciliens usagers de la Ligne 1 du métro.

Avec plus de 750 000 usagers quotidiens, la Ligne 1 ne semble pas en mesure d’absorber l’affluence supplémentaire liée aux 6 500 employés annoncés auxquels s’ajouteront 2 700 autres situés au sein de la tour de Saint-Gobain (courant 2019) ainsi que ceux qui occuperont les 51 000 m2 de l’immeuble Alto prévu pour 2020.

Mi-janvier 2019, Michel Cadot, Préfet de la région Ile-de-France, reconnaissait par voie de presse que la situation était intenable.

Si le Groupe RCDEC soutient l’initiative prise fin novembre 2018 par le Conseil régional d’Ile-de-France, Paris La Défense, la RATP, SNCF Mobilités et quatorze entreprises du quartier pour lutter contre l’engorgement des transports, il souligne ses limites.

Les solutions proposées sont clairement insuffisantes : RER E en 2022, Ligne 15 en 2030, prolongement de la Ligne 1…

Le Conseil régional d’Ile-de-France, chef de file en matière de transports, doit prendre pleinement conscience de la situation.

Le groupe RCDEC propose l’élaboration d’un véritable schéma de développement des mobilités durables propre au quartier d’affaires de La Défense et appelle à la mise en œuvre de solutions pratiques, de court terme, pour préserver la qualité de vie et améliorer le quotidien des usagers des transports en commun (covoiturage, vélo, meilleure gestion des transports en général…).

Dès lors, Madame la Présidente, comment comptez-vous répondre aux questions soulevées par ces nouvelles affluences et pouvez-vous nous préciser les moyens qui y seront consacrés ?

Eddie Aït
Président du Groupe RCDEC au Conseil régional d’Île-de-France

Emmanuelle Cosse
Conseillère régionale RCDEC
Administratrice d’Ile-de-France Mobilités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s