Pour un soutien régional renforcé à l’éducation à la sexualité et à la prévention des grossesses non désirées

 Vœu déposé par le groupe RCDEC lors de la séance plénière du Conseil régional des 21 et 22 novembre 2019

Considérant la baisse importante du nombre de gynécologues médicaux (-41,6% entre 2007 et 2017), sur tout le territoire ;

Considérant que l’Île-de-France ne compte que 10,4 gynécologues libéraux pour 100 000 habitants et que certaines zones en sont même totalement dépourvues ;

Considérant que, d’après la Caisse nationale d’assurance-maladie, seuls 38,5% des gynécologues français pratiquent le tarif dit « sécurité sociale » et que les dépassements d’honoraires sont particulièrement élevés en Île de France ;

Considérant que 130 centres pratiquant des interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont fermé ces 15 dernières années, accentuant les inégalités territoriales pour accéder à cet acte médical ;

Considérant les difficultés engendrées par la raréfaction des centres de planification familiale ;

Considérant la surcharge de travail administratif engendrée par le passage de subventions régionales pluriannuelles à des appels à projets annuels, au détriment du travail de terrain des associations œuvrant pour l’éducation à la sexualité et à la prévention des grossesses non désirées ;

Considérant la multiplication des fausses informations concernant l’accès à l’avortement et à la contraception, notamment sur Internet et ce, malgré les campagnes nationales d’information ;

Considérant l’attachement du Conseil régional d’Île-de-France à la loi Veil et au droit des femmes à disposer librement de leur corps ;

Considérant les engagements du Conseil régional d’Île-de-France à défendre l’égalité des droits Femmes-Hommes et à agir contre les violences faites aux femmes ;

Considérant les compétences du Conseil régional d’Île-de-France en matière de lutte contre les déserts médicaux ;

Considérant les compétences du Conseil régional d’Île-de-France en matière de transports ;

Considérant les compétences du Conseil régional d’Île-de-France dans les lycées et Centres de Formation des Apprentis (CFA) ;

Considérant la possibilité de conclure des partenariats renforcés avec des acteurs associatifs clés des secteurs concernés ;

Le Conseil régional d’Île-de-France s’engage à

  • Renforcer les dispositifs d’information en faveur de la prévention et de l’éducation à la sexualité dans tous les lycées franciliens ;
  • Réaliser une campagne de communication pour revaloriser le numéro vert national 0800 08 11 11 dans les transports, les lycées et CFA franciliens, ainsi que sur les plateformes numériques du Conseil régional ;
  • Soutenir les actions du Planning Familial en concluant avec lui ou sa fédération francilienne une convention de partenariat renforcée.

Mise à jour du 22 novembre 2019 :
Suite à la présentation de ce vœu, le groupe RCDEC a obtenu de l’Exécutif plusieurs mesure. Retrouvez le texte intégral ci-dessous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s